Les différents raccords à connaitre en plomberie

Découvrons ensemble l’article sur les raccordements, les différents raccords à connaitre.
Si la tuyauterie est importante, il ne peut y avoir d'installation sans raccord de plomberie. Il en existe beaucoup car si certains sont mixes et peuvent s'adapter sur différents types de tuyau la plupart disposent chacun de leurs propres tuyaux. Avec ou sans soudure, il faut les installer dans les règles de l'art pour une étanchéité parfaite.

On notera six types de raccords principaux qui sont les raccords cuivre, laiton, PVC, PER, rapide et à sertir. Certains se soudent et d’autres se clipsent. Pour le raccord cuivre, c’est un raccord qui se soude au brasage tendre ou fort afin d’assembler deux tubes de cuivre. Le raccord laiton se soude aussi et sert à raccorder deux éléments de matière différente. Le PVC se colle et il existe dans de nombreuses configurations car bien jointer, il est très étanche et parfait pour les raccords de plomberie. Le raccord PER moins connu du grand public s’applique à compression ou à glissement et demande un outillage spécifique. Le raccord rapide appelé aussi bicone ou américain est automatique et simplifie la pose de nombreuses installations et enfin le raccord à sertir qui sert uniquement pour le tube multicouche, le PER, le PB.

Voyons ensemble les avantages et inconvénients de ces différents raccords :

- Le raccord cuivre
Fiable et solide, il peut se poser de façon apparente ou encastrée mais son installation nécessite un pro et son délai de mise en œuvre est plus long que les autres. Enfin vous ne pouvez pas l’encastrer ni l’utiliser pour le gaz selon le type de raccord de plomberie.

- Le raccord laiton
Il permet d’assembler deux tubes à collet battu, l'assemblage d'éléments entre eux comme le cuivre et l'acier et le raccordement de la robinetterie. Il nécessite un matériel adapté et en assemblage à collet battu, il ne peut pas être encastré ou utilisé pour le gaz.

- Le raccord PVC
L’un des plus utilisés, il se pose facilement et n’exige pas de soudure, son prix est dérisoire et vous bénéficiez d’un grand choix de raccord. Petits inconvénients à noter tout de même car la dilatation de ce matériau et importante et il nécessite un respect strict de la mise en œuvre.

- Le raccord PER à glissement ou compression
Son montage est assez rapide et il est réputé plus fiable que le raccord à compression. Pas d’inconvénients mais des mises en garde comme le fait d’utiliser un matériel spécifique, ou encore que ce type de raccord ne peut être caché. Enfin il est strictement interdit pour le gaz.

- Le raccord rapide
Comme son nom l’indique, il est très facile et rapide à monter, son seul désavantage tiens dans le fait quand cas de démontage du raccord, le changement de la bague ou du joint sera obligatoire.

- Le raccord à sertir
Avantages non négligeables car étanchéité parfaite et aucune corrosion avec le temps, du côté de ses petits défauts, il demande juste du matériel adéquat et dispose d’un prix élevé.
Chaque installation de plomberie est différente et demande des tubes et raccords bien particuliers selon l'opération à effectuer. Si les tuyaux sont une partie essentielle, les raccords ont également un rôle majeur à jouer dans l'installation. Renseignez-vous bien avant d’effectuer tous travaux de raccord ou faite appelle à un professionnel.

Dans le même sujet :

Installer soi-même un raccordement eau chaude - eau froide
Installation d'un raccordement de lave-vaisselle : Comment faire ?
Comment installer un raccordement d'une machine à laver ?
Raccordement d'un tuyau d'arrosage extérieur
Evacuation d'un WC : Tout ce qu'il faut savoir sur son raccordement
Découvrez comment installer un raccord avec siphon
Tout savoir sur le raccordement d'un ballon d'eau chaude

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter